Note à moi-même

Ce n’est pas parce que l’on est en public que nous devons oublier qui nous sommes. – Moi.

Ce soir, cahier de notes d’une main, verre de vin dans l’autre, je me laisse bercer par la musique. Les mots s’écoulent sur le papier comme autrefois et ça me fait sourire. Ce plaisir oublié revient à la surface et ça fait du bien.

Là, maintenant, je me laisse bercer par le moment présent, sans penser à hier, ni à demain.

Leave a Reply