Mon premier demi-marathon…

Il y a exactement un an, je voyais un ami franchir la ligne d’arrivée du Marathon ING de New York. Il y a un an, à ce moment, mon homme m’avait regardé en disant *Toi aussi, tu es capable*.

Puis, au début de l’année, des collègues de travail racontaient leurs objectifs de course pour 2011. Lorsque j’entendais demi-marathon ou marathon, j’en étais jalouse. Alors, venu à mon tour, j’avais simplement répondu: *En mai prochain, je ferai la course de 10km à Ottawa. Et puis, j’aimerais éventuellement complété un demi-marathon*.

Après Ottawa, en juin, j’avais décidé de complété un demi-marathon en 2011. Entre temps, il y a eu des blessures: entorses, une orteil foulée et des vacances. J’ai dû ralentir mes entrainements, tant en volume qu’en fréquence. À la mi-septembre, voyant l’année se défilée, je m’étais trouvée un seul demi-marathon, soit Oka. Il restait six semaines pour augmenter le volume de course. Comble de malheur, le lendemain de mon inscription, je me suis faite une entorse sévère.

Après seize jours d’arrêt, je recommençais la course et les parties de hockey-balle. Le 9 octobre, je réalisais une 3e course de 10km en moins de 6 mois. Jusqu’à ce moment, la cheville tenait le coup. Puis, ce fût les vacances en Californie et au Texas ou j’ai pris plaisir à des sorties de course matinales.  J’ai ainsi pu découvrir San Diego, CA et El Paso, TX au pas de course… Quel bonheur cela fût! Au retour, deux semaines avant le jour J, j’ai continué l’entraînement, les parties de hockey sur glace et de hockey-balle. Le cardio était là, l’endurance un peu moins…

Oka - Course 21 kmLe 5 novembre à 5h00, je mangeais mes toasts au beurre de peanut, buvais du jus d’orange et commençais à douter que je me rendrais à la fin du parcours. Nous sommes partis tôt de la maison afin que je puisse avoir le temps de me réchauffer et de faire 3 tours aux toilettes… 🙂 À 8h30, le départ était donné aux coureurs du demi-marathon. Le début du parcours était étroit et rempli de trous. J’ai parcouru le premier kilomètre tranquillement afin de ne pas faire d’erreur et de me faire une 3e entorse!  Le premier 10km fût parcouru en 60 minutes. J’étais alors confiante de terminer la course sous la barre des 2h15.  Malheureusement, j’ai frappé le mur au 13e km. J’ai donc terminé la course en alternant la marche et le jogging. Mon coeur y était, mais mes jambes n’étaient pas prêtes à faire face à une telle distance. Deux choses m’ont permis de me rendre jusqu’au bout: le désir de dire que j’ai survécu à la course et ne pas décevoir mon chum qui attendait patiemment au bout du parcours! J’ai finalement terminé sous les 2h30, de peine et de misère…

Roxane - OkaLe parcours était superbe. Il y avait des feuilles colorées et le soleil se reflétait dans le Lac des Deux-montagnes. Décidément, c’est un bel endroit! Pour ce qui est de la température, il faisait 0 degrés Celsius au départ. J’ai eu un peu de difficulté à choisir les vêtements à porter… Fort heureusement, j’avais opté pour la tuque et les gants. Ce fût une très bonne décision vu le mur au 13e km!

Alors, comme je ne suis pas satisfaite entièrement du temps de course, j’ai décidé de refaire un demi-marathon au printemps prochain! Intérieurement, je refuse de laisser la course après une telle expérience… Donc, si ça vous dit, je recommence l’entraînement dans les prochaines semaines. Je prendrais bien quelques amis lors de mes longues sorties les week-end. Faites-moi signe!

Pourquoi je cours?

Ottawa - RPrince

Au fil d'arrivée à Ottawa

J’ai débuté le printemps avec un objectif en tête, soit réaliser une course de 10 km à Ottawa à la fin mai. Puis, j’ai eu la piqûre et je me suis promise de m’attaquer à un plus grand objectif, le demi-marathon (21 km). Il faut comprendre que je n’ai pas toujours été sportive dans ma vie et qu’au courant des dix dernières années, ce sont les sports d’équipe qui ont pris la place. Cette année, j’avais besoin d’un but que seuls mon mental et mon physique pouvaient réussir: la course à pied.

Mais, pourquoi? En fait, après plusieurs mois de réflexion, je cours pour 4 raisons:

  1. Le dépassement de soi
  2. La  mise en forme physique
  3. La forme du mental
  4. Pour découvrir ma ville
Pour l’instant, je parcours 20-30 kilomètres par semaine à pied, sans compter le vélo, la pratique du hockey et de la balle donnée. Suis-je au sommet de ma forme physique? Non, pas encore, mais ça s’en vient! Si cela vous intéresse, vous pouvez suivre mon évolution dans la course ici!
———————
La plupart de mes courses en 2011 auront lieu dans les prochains mois, soit:
  • 14 septembre: Course du Soleil avec les employés au Cirque du Soleil pour le bénéfice de la fondation ONE DROP (11 km)
  • 9 octobre: Course des couleurs à Bécancour (10 km)
  • 5 novembre: Course au Parc national d’Oka (21 km)
Au plaisir de vous y croiser!

Note à moi-même

Ce n’est pas parce que l’on est en public que nous devons oublier qui nous sommes. – Moi.

Ce soir, cahier de notes d’une main, verre de vin dans l’autre, je me laisse bercer par la musique. Les mots s’écoulent sur le papier comme autrefois et ça me fait sourire. Ce plaisir oublié revient à la surface et ça fait du bien.

Là, maintenant, je me laisse bercer par le moment présent, sans penser à hier, ni à demain.