Le email marketing et ses secrets

Mon avis? Le email marketing n’est pas mort. C’est l’outil qui offre l’un des plus grand rendement sur investissement, mais certaines règles doivent être respectées pour avoir du succès aujourd’hui, dont l’intégration au sein du plan de communication et une constante optimisation!

Comment mesurer l’efficacité de vos campagnes e-mail?

  1. Vos taux de livraison (Sent – bounces)/(Sent): Le taux de livraison vous permet de qualifier votre base de données. Plus le taux de livraison est élevé, plus votre base est propre et digne d’utilisation pour des envois subséquents.
  2. Vos taux d’ouverture (Open/Delivered): Bien que cette métrique devient imparfaite avec les images bloquées, elle devient un benchmark très utile afin de mesurer l’efficacité des sujets.
  3. Vos taux de clics (Click rate/Delivered): Le taux de clics permet de mesurer la propension à l’action de votre audience.
  4. Vos taux de clics vs votre taux d’ouverture (Click-through-Open): Cette métrique permet de mesurer l’intérêt de votre audience pour votre contenu.
  5. Vos taux de conversion (Conversion on clicks): Les taux de conversion peuvent se mesurer principalement en transactions, en unités, en dollars, en nombre de nouveaux inscrits ou en événements selon vos objectifs d’affaires.
  6. Votre retour sur investissement (Revenue-Cost)/(Revenue)

Quelques façons d’améliorer vos résultats:

  1. Vos taux de livraison :
    1. Nettoyez régulièrement votre liste (hard bounces).
    2. Évitez l’envoi aux courriels vous ayant été retournés plus de 5 fois en 2 mois (Soft bounce).
    3. Respectez les lois électroniques des pays où vos envois sont effectués afin d’éviter d’être bloqué.
    4. Utilisez les outils de Whitelisting afin d’être reconnu comme un bon “envoyeur” (tel que Return Path ou autre)
  2. Vos taux d’ouverture :
    1. Décrivez clairement le contenu et demandez-vous “What’s in it for me?”
    2. Évitez les termes tels que “Free” et “Sex”.
    3. Respectez les préférences d’envoi des gens: à quelle fréquence et quels sujets les intéressent?
    4. Utilisez des sujets de moins de 50 caractères, idéalement 40.
    5. Effectuez des tests A/B régulièrement, soit avec des segments, soit avec des sujets différents.
  3. Vos taux de clics :
    1. Utilisez les images à bon escients et optimiser vos balises Alt.
    2. Assurez-vous d’utiliser des liens textes dans votre courriel. Comme les images ne s’affichent pas toujours, 30-40% des gens cliquent sur les liens textes plutôt que les images!
    3. Placez vos liens les plus important dans le premier 350 pixels.
    4. Révisez vos gabarits : une largeur de 600 pixels maximum, aucune “background-image” et très peu de CSS.
    5. Révisez vos textes: sont-ils cohérents avec le site Web? Respectent-ils l’art d’écrire pour le Web? Vous donnent-ils le goût de cliquer pour en savoir plus? avez-vous un “personnae”?
    6. Personnalisez votre contenu selon les informations de l’utilisateur.
    7. Effectuez des tests A/B régulièrement, soit avec des segments, soit avec le contenu (image, texte, design, etc).
    8. Segmenter vos envois selon le comportement passé de votre audience: ouverture, clics, achats, etc…
  4. Vos taux de conversion :
    1. Utilisez les courriels comme un outil de “drive-to-Web”, donc le but est d’amener les utilisateurs à cliquer. Par conséquent, la page de destination doit correspondre aux attentes et rapprocher du but final. Le courriel, lui, est un outil de séduction…
    2. Créez des pages spécifiques (landing) aux courriels afin d’éviter les authentifications ou de donner davantage de contenu par exemple.
    3. Mesurez et optimisez continuellement vos initiatives…

Et le secret du marketing efficace par courriel, quel est-il?  L’intégration prend ici tout son sens.  Vos messages marketing devraient être intégré et adapté à vos divers canaux de communication, tant social, web, mobile que courriel. En d’autres mots, l’union fait la force!

—————-
Quelques recommandations sur le sujet:

Responsys Interact 2011 en bref

Responsys Interact 2011

Récemment, je me suis rendue à San Francisco afin d’assister à un événement signé Responsys, Interact 2011 – The new school of marketing, réunissant plus de 800 personnes travaillant dans l’industrie du marketing relationnel avec la plateforme Responsys.

Depuis quelques années, les canaux de communication se sont multipliés. Il est donc maintenant temps de revoir notre façon de faire du marketing, de là le nom de l’événement “The new school of marketing” :

Responsys - The new school of marketing

Voici donc quelques élément clés de mon séjour à San Francisco :

  • Don’t forget the basics and use all the information you are collecting. Epson’s “Happy Birthday” email generates revenue per email that’s 840% greater than the overall email program. Brooks Brother improved their email performance metrics by up to 90% by doing gender segmentation.
  • Don’t forget to always optimize and adapt your content for all channels (web/mobile/email/social). “I have some clients where 9% of clicks come from their preheader text,” said Lisa Harmon, VP of creative services at Responsys. 24% of subscribers view Under Armour’s emails on a mobile device.
  • All points of email/mobile acquisition are important. To grow the list for their “Click ’n Save” emails, Southwest Airlines uses posters at gates; messages on their peanut bags, menus and napkins; ads in their Spirit Magazine; and announcements by flight attendants after announcing that it was safe to use mobile devices.

Je vous invite à lire le résumé complet de la conférence par “The Retailer Mail Blog”.

Le cycle de communication en phase terminale?

“More than ever, knowing your customers and showing that you can provide value is critical to building lifetime dialogues and to more rewarding customer relationships.”
Kristin Hambelton, Forrester Leadership Board

Vous le savez, Les consommateurs d’aujourd’hui intéragissent différemment avec les entreprises. L’année 2010 nous aura permis de comprendre que d’une relation de vente contrôlée par l’entreprise nous sommes passés à une conversation continue contrôlée par les consommateurs. Ce changement de mentalité engendre des questionnements majeurs en entreprises puisque le cycle d’achat tel que nous le connaissons est en phase terminale.

Voici d’ailleurs un excellent résumé de la situation:

Les consommateurs consomment au moment choisie, sur la plateforme choisie, mais alors, comment assurer une continuité et un certain niveau de qualité des messages?

Au courant des prochaines semaines, je m’attaquerai aux questions suivantes pour vous:

  • Comment s’assurer de la cohérence des conversations et du contenu, mais aussi de leur intérêt pour le client?
  • Comment gérer ce nouveau flux de gestion à l’intérieur d’une entreprise afin de diminuer le gap entre le message d’entreprise et les conversations en ligne?
  • Comment s’assurer de suivre la constante évolution des canaux de distribution/communication, sans en dépendre pour autant?
  • Comment attribuer le bon budget à chacun de ses canaux?
  • Comment utiliser les conversations et les acteurs d’influence tant lors du développement de produits que lors des efforts marketing ?

—————–

Quelques faits intéressants:

  • 63% des consommateurs consultent les sites Web d’entreprises
  • 62% utilisent les courriels pour communiquer
  • 38% les réseaux sociaux
  • 18% le mobile
  • 16% consultent les blogues
  • 3% intéragissent via Twitter (micro-blog).